Fun : carnet de voyage à Las Vegas

Crédit photo : Sam Harris

Comme toujours cet article n’a pas pour but de remplacer un guide complet d’une centaine de pages, juste de vous donner des infos concrètes et quelques adresses testées et approuvées 😊

Pourquoi y aller : C’est quand même une question que l’on est en droit de se poser… Cela fait 3 fois que je m’y rends et à chaque fois pour courir. Enfin non, une fois je me suis mariée, j’ai confirmé mes vœux pour nos 10 ans de mariage plus précisément. C’était sincèrement parti d’un petit délire et à notre grande surprise pour moults raisons trop longues à expliquer, ça a été un séjour formidable. Je pense qu’il faut prendre cette ville pour ce qu’elle est, rien de plus qu’un délire complet, qui n’a soyons clair aucun sens, qui est vraiment comme l’un des premiers hôtels du strip, un vrai mirage à prendre comme tel. Je ne suis pas joueuse donc les casinos je m’en fous, je ne suis pas assez riche pour faire du shopping à longueur de journées dans les mall de luxe de la ville mais j’aime autant y trainer qu’à Disneyland Paris. Pour moi, c’est un parc d’attraction géant pour adultes. Et surtout l’extérieur vaut vraiment la peine d’être visité. A quelques minutes, vous avez une offre de parcs et de paysages hallucinants dignes des films hollywoodiens. Ne considérez pas Las Vegas comme votre destination, considérez cette ville comme votre camp de base pour vivre des expériences incroyables.

Pour y aller : il n’existe pas de vol direct pour Las Vegas. Une compagnie en faisait l’été il me semble mais je ne trouve plus aucune info sur l’offre. Il faut donc faire escale aux USA et c’est là que j’ai quelques conseils à vous donner. De préférence choisissez une compagnie américaine et la même pour les deux vols. Je m’explique 😊 Si vous vous retrouvez comme moi, planté au retour parce que votre premier vol a tellement de retard que vous ratez votre correspondance, ils seront tenus de vous ramener chez vous sans frais supplémentaire. C’est toujours plus compliqué lorsqu’on rate une correspondance et qu’on doit reprendre un vol avec une compagnie d’un autre groupe. Pour ce voyage, j’ai pris United Airlines, rien à redire (leur application pour le smartphone pourrait être légèrement mieux foutue mais rien de grave non plus). Pour les longs courriers, franchement la classe éco est tout à fait correct et j’ai trouvé que le plateau repas était plutôt sympa. A noter, j’ai eu des glaces en dessert à l’aller comme au retour ! Bon après, faut aimer les glaces hein ? Choix tout à fait correct de film en français. Seul reproche à faire, les coussins manquent de confort, à refaire, je prendrais le mien. Dans les deux vols il y avait une personne parlant français pour les non fluent english.

Tout un programme !


Attention à votre correspondance, je le dis et je le redis, il faut absolument prendre large ! A l’aller j’ai débarqué à Chicago, aéroport immense s’il en est. Même si on m’attendait à la sortie avec ma carte d’embarquement, me permettant de passer l’immigration en priorité, je n’étais pas la seule… Et encore là je voyageais avec bagage cabine donc rien à récupérer sur les tapis bagage. J’ai du ensuite aller chercher un bus qui m’a emmené au bout du monde pour rejoindre le terminal pour les vols nationaux, repasser la sécurité et enfin rejoindre la nouvelle porte d’embarquement. Concrètement j’atterrissais à 14h10 (et nous avons été parfaitement à l’heure), je repartais à 3h56. J’ai couru pour aller à la sécurité, j’ai donc passé l’immigration en priorité alors qu’elle était blindée, changer de terminal et rejoins ma porte pour voir l’embarquement commencer… Inutile de vous dire que si j’avais dû attendre une valise, c’était mort. Ce n’est évidemment pas valable pour tous les aéroports des USA mais pensez-y vraiment et évitez vous le stress d’une correspondance ratée 😊
Pour la compensation Carbone comme l’explique très bien l’article paru dans Libération à lire ici, pas toujours simple de s’y retrouver… Pour ma part j’ai choisi l’option Good Planet pour avoir une estimation. Libre à vous ensuite de choisir l’association de votre choix. Et comme le dit l’article, on peut aussi choisir de soutenir des projets qui ne sont pas liés aux arbres directement. Je viens de découvrir ce site (trop tard après mon retour mais je vais surement devoir continuer à voyager pour mon travail), Facteur Céleste, par exemple qui me touche forcément beaucoup puisqu’il concerne le plastique dont l’Afrique se meurt et le travail des femmes. C’est juste une suggestion évidemment 😊.

Pour se loger : Evidemment ce ne sont pas les hôtels qui manquent à Las Vegas… l’offre est très variée et va du motel ou de la résidence hôtelière d’entrée de gamme au grand luxe en passant par les fameux hôtels à thème plus ou moins réussis mais c’est une question de goût et forcément de moyens 😊. Quitte à vivre une expérience délirante autant aller au bout du truc. Personnellement puisque ce n’est pas mon premier séjour, j’ai testé 3 hôtels totalement différents. Attention les prix varient énormément en fonction des périodes, n’hésitez pas à comparer et à aller directement sur les sites des hôtels qui font souvent des offres intéressantes.


Le Wynn, situé en bas du strip, il est ultra contemporain avec une vue à couper le souffle sur la ville. Plutôt luxueux avec dans notre cas une chambre tout en baies vitrées et une vue à couper le souffle sur la ville. Mais bon c’était un peu notre lune de miel 😊 Maintenant pour être parfaitement honnête, quand on a vu la prestation dingue et le prix qu’on avait payé sur un site en amont, jusqu’au dernier jour on a cru avoir mal compris un truc lors de la réservation et on attendait la douloureuse en faisant le check out… qui n’est jamais venu. Nous n’avons jamais payé un luxe pareil pour un prix pareil en France en tout cas. Bon à savoir, leur chapelle est super mignonne et pas du tout kitch. Enfin si vous insistez vraiment ils doivent bien vous trouver un sosie d’Elvis quelque part ! Mais dans notre cas, nous avons eu un pasteur qui nous a fait un petit discours tellement formidable qu’on s’est retrouvé tous les deux les larmes aux yeux comme deux couillons… Alors qu’à la base c’était clairement un petit délire.

Le Hard Rock Hôtel, qui n’est pas sur le strip (environ 20 bonnes minutes à pied) mais qui offre une expérience assez unique si on aime les bikers et les salons de tatouages ! Je l’avais choisi avant de rejoindre le départ du G2G parce que j’avais vu sur la carte qu’il était plutôt proche de l’aéroport où nous devions retourner pour récupérer le bus collectif qui nous emmenait à la ville de départ de la course (presta qui n’existe plus aujourd’hui pour info). Chambre immense, d’autant plus que j’avais pris l’option deux lits puisque je la partageais avec Laurence Klein. On y trouve là aussi plusieurs restaurants et juste de l’autre côté de la rue, il y a un petit centre commercial avec plusieurs restaurants aussi. Il est excentré du strip, ce qui en fait un lieu plus calme mais qui vous oblige à prendre un taxi si vous êtes fainéant ou à y aller à pied (environ 30 bonnes minutes à pied). Si vous y allez pour le marathon que j’ai fait et si l’organisation ne change pas d’hôtel pour le retrait du dossard et le départ du bus, vous êtes à 10 min à pied, et encore en marchant lentement.


Le Park MGM, idéalement situé sur le strip (au milieu et légèrement en retrait), il a pour moi un avantage énorme, le casino n’est pas à l’entrée mais situé à l’arrière de l’hôtel. Pour dire les choses clairement, je n’ai pas vu une machine à sous de mon séjour mais surtout et vous allez être je pense assez surpris : les casinos sont fumeurs ! C’est très surprenant quand on sait les lois anti-tabac en rigueur aux USA mais c’est pourtant bien le cas. Et vous serez surpris d’ailleurs de découvrir qu’il reste encore beaucoup de fumeurs 😊Alors même si le système de ventilation marche à plein régime, perso je préfère éviter d’y stationner. On y trouve un Starbuck un peu planqué et une boutique ouverte 24/24 pour boissons et ravitaillement en cas de petite faim. Le seul reproche que je lui ferais est l’absence de bouilloire dans la chambre. Bon à savoir aussi, à proximité vous trouvez le nouveau Eataly où vous pourrez manger des pâtes fraiches la veille de votre course ou si vous êtes comme moi une pizza super bonne 😊. Pour les petits déjeuners, qui ne sont jamais inclus dans le prix des chambres, j’ai découvert celui du Hard Rock Café situé à proximité, sur le strip où le petit déjeuner à l’américaine est à un prix abordable, si tant est qu’on considère qu’un petit déjeuner complet à 20$ est abordable… Mais j’avais assez mangé pour zapper le déjeuner. Et si vraiment vous voulez vous la jouer américaine jusqu’au bout, le pichet de Mimosa (improbable cocktail de jus d’orange et de champagne que l’on boit au petit déj) est à 18$ 😊

Pour manger : Restons sur ce sujet hyper important pour tout français qui se respecte ! Hors de question pour moi de faire le tour des tables dans cette ville, il y en a vraiment trop. On peut y manger tous les types de cuisine, tous les grands chefs y ont une table, si ce n’est plusieurs. Ramsay Gordon, le célèbre chef anglais fait une entrée fracassante avec plusieurs tables et il a même, oh sacrilège, l’audace d’être à la tête du restaurant de viande du Paris, le fameux hôtel avec la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe… Franchement moi je vous le dis tout fout le camp dans ce monde…
N’étant donc pas un guide Michelin, je vais me contenter de vous présenter quelques adresses qui sont parmi mes chouchoutes.

  • Beer Park Paris : si vous ne deviez en faire qu’un c’est celui-là ! Emplacement de dingue sous les pieds de la Tour Eiffel face aux fontaines du Bellagio, les fameuses d’Ocean Eleven. Attention, les spectacles ne commencent qu’à 15h donc privilégiez le diner ou l’apéro pour en profiter. Carte typiquement américaine avec burgers et autres salades. Les frites de patates douces sont à tomber ! Les tables sont grandes en bois avec souvent des jeux type Hippogloutons pour attendre votre commande. Ouais je sais… Mais je suis restée très jeune dans ma tête ! Élément important à prendre en compte, surtout si vous venez l’hiver comme moi, qui dit terrasse, dit froid, même s’ils ont un système de chauffage. Pensez à la doudoune 😊
  • Le Sadelle’s du Bellagio : situé dans le fond du hall du Bellagio, c’est un vrai cocon finalement plus à la française que les restaurants du Paris justement. C’est calme, cosy et franchement on y mange très bien en mode service à la française avec le serveur qui vous propose de touiller votre salade à votre place. Et les petits gâteaux… arf… J’ai demandé un doggy bag pour en ramener pour mon petit déjeuner du lendemain !
  • Eataly : pour ceux qui connaissent New York, ils voient surement de quoi on parle. Pour les autres, il s’agit d’un ensemble de comptoirs sur le thème de la cuisine italienne, tout de même nettement plus petit que celui de la côte est qui est presque devenu un monstre. On y trouve pizza, pâtes, plats de poissons… Vous pouvez commander à emporter et vous installer à une table. On y trouve aussi une pâtisserie et un glacier (à tomber), une épicerie qui vous donne envie de racheter une valise pour la remplir de pâtes de toutes les couleurs. Bref, si vous arrivez à rentrer là-dedans sans manger un truc, c’est que vous avez un mental en béton armé ! Bon à savoir pour nous les français amateurs de vrai pain et pas de ce truc blanc jamais cuit que les américains osent appeler french baguette, on y trouve à emporter du pain de campagne tout à fait délicieux.
  • Sake Rok : un japonais totalement délirant où le spectacle est à la fois dans l’assiette, sur scène et autour de vous avec un show à la Vegas mené de main de maître par un canadien totalement délirant, une fusion entre Freddy Mercury, Elton John et Priscilla folle du désert… A éviter pour un diner en amoureux, enfin sauf si vous n’avez déjà plus grand-chose à vous dire 😊
  • Bubba Gump : oui je sais c’est une chaîne mais pour la première fois j’y suis allée pour fêter ma médaille et j’ai été agréablement surprise. Déjà parce que la déco sur le thème du film Forrest Gump est incroyable. Ensuite parce que finalement j’ai super bien mangé. Mes pâtes aux crevettes étaient parfaitement cuites et le gâteau au citron vert plutôt pas mal. Bon la chantilly n’était absolument pas indispensable et je pense que question calories, celles dépensées sur le semi-marathon n’étaient pas suffisantes pour compenser mais j’ai passé un super moment.

A faire : Alors évidemment vous pouvez jouer à toute heure du jour et de la nuit mais comme je le disais dans l’intro je ne suis pas joueuse donc je ne vais pas être de très bon conseil. J’ai essayé de comprendre le principe du craps en restant à une table pas loin de 30 min, j’ai fini par lâcher le truc… Je n’ai définitivement pas été câblée pour ça mais je ne sais pas jouer à la belotte et encore moins au tarot 😊. Vous pouvez vous balader et profiter des nombreuses activités proposées par les hôtels qui rivalisent d’imagination pour attirer les touristes, entre grande roue, tyrolienne pour découvrir le vieux Vegas et j’en passe. Mais vous l’avez compris, moi ce que je préfère c’est sortir de la ville. On peut louer très facilement une voiture. Si vous ne voulez pas la louer dès votre arrivée à l’aéroport, sachez qu’il y a des loueurs un peu partout en ville. Sachez surtout que la Ford Mustang est considérée comme une petite voiture chez eux, un peu notre clio chez Avis… Autant dire que mon cher et tendre était comme un dingue ! Inutile non plus de vous dire que le carburant n’est pas cher (enfin moins qu’en France) et que finalement les locations à la journée sont plutôt abordables.

Parmi les activités que j’ai pu tester, hormis louer une voiture et aller explorer les environs et surtout les parcs comme Red Rock ou Valley of Fire, vous pouvez faire de la tyrolienne géante à Bootleg. Ils peuvent aussi venir vous chercher à votre hôtel d’ailleurs. Comptez une demi-journée ou presque, attendez vous à une attraction en mode show à la Vegas qu’il est vrai, il est plus facile d’apprécier si vous parlez un minimum anglais. Les animateurs sont totalement dingues et franchement moi je me suis vraiment amusée, mais j’ai eu de la chance de tomber aussi sur un groupe super sympa. Et ça on ne maîtrise pas. Vous avez plusieurs descentes à faire et sincèrement, si vraiment vous n’en avez jamais fait, ce n’est peut-être pas le meilleur endroit pour commencer, certaines descentes sont quand même un peu impressionnantes.


Prendre un guide comme je l’ai fait avec Take a Hike Vegas est loin d’être une mauvaise idée. En effet, ils sont les seuls à être habilités à se balader en dehors des sentiers battus dans certains coins de la Valley of Fire. David m’a fait escalader, grimper en mode ninja pour découvrir des endroits secrets du parc. Sans lui déjà je ne les aurais tout bonnement pas trouvés mais apparemment surtout, si nous avions été pris, nous étions bons pour une grosse amende. Bon à savoir, l’entrée des parcs est payante. Pour celui-ci c’est 10$ la journée pour une voiture. On peut aussi y camper mais évidemment pas en mode sauvage !

Sortir le soir… Il y a une offre de concerts, de spectacles énormes avec forcément le désormais incontournable Cirque du Soleil qui offre plusieurs spectacles totalement différents allant avec Mystère du vrai cirque en mode burlesque au dernier show musical avec au choix Jackson ou les Beatles en bande son. Comme à NY attention ces spectacles coûtent chers et comme à NY vous pourrez trouver des billets à 50% moins chers dans des kiosques prévus à cet effet sur le strip pour le soir même. Pour les bars et autres boites de nuit, je suis désolée, je ne suis d’aucun conseil, il faudra vous débrouiller comme des grands ! Pour voir Céline Dion faut vous bouger, elle donne ses derniers concerts 😊

Pour compléter cet article, je vais en écrire un uniquement sur le thème du running avec tout ce que vous devez savoir pour participer à des courses là-bas. Il y a quand même quelques infos importantes à connaître avant de se lancer, surtout lorsqu’on ne parle pas anglais couramment comme moi. Et bien entendu le site de la ville en anglais mais qui donne pleins d’idées est ici.