Fun : de JFK à New York et vice versa !

Dans la série des petits conseils d’une destination que je connais bien, je voulais vous faire part de ma dernière expérience lors de mon séjour de juin 2018 qui concerne le transport entre l’aéroport et Manhattan.

 

Il y a plusieurs solutions possibles souvent évoquées dans les nombreux guides et applications :

– Le taxi : énorme avantage, il repose sur un forfait, donc aucun stress à avoir, vous savez pour combien vous allez en avoir avant même de grimper dedans. Quand tu ne connais pas la ville c’est quand même bien rassurant. Pensez à imprimer l’adresse de façon claire pour votre chauffeur, certains parlent encore moins bien anglais que vous 😊 Pour celles et ceux qui feront le voyage dans les prochaines semaines ou qui comme moi l’ont déjà fait de nombreuses fois, ils ont changé l’organisation à l’arrivée ! La queue se fait entièrement à l’intérieur du terminal et non à l’extérieur. C’est plus pratique pour la météo mais surtout cela permet de compliquer la donne pour les taxis illégaux. Faites gaffe parce que moi je me suis fait avoir, allant me coller derrière les barrières comme d’habitude, ravie de voir qu’il n’y avait personne… Je me suis fait légèrement « engueulée » mais le premier taxi m’a embarqué quand même en m’expliquant la nouvelle procédure. Le terminal où je suis arrivée n’a pas encore mis en place la nouvelle signalisation, je devine ça comment moi ? Comptez 70$ environ la course en fonction du pourboire que vous donnerez (presque tous prennent la carte bancaire). Attention soyez patient, il y a d’énormes travaux en ce moment à l’extérieur de la ville qui en avait bien besoin. Vous en avez pour au moins une heure de trajet, pire si vous vous retrouvez aux heures de sortie de bureau.
– Limousine : je n’ai jamais testé ! sujet suivant
– Le bus : il existe plusieurs compagnies de bus qui sont souvent utilisées pour le retour à l’aéroport, solution plus économique quand tu t’es ruiné en souvenirs. L’hôtel se charge de la réservation. Attention, elles ramassent les passagers dans plusieurs hôtels, ça peut faire une belle balade mais aussi un sacré stress quand tu vois les minutes qui s’écoulent. Vous n’avez aucun moyen de savoir combien de personnes elle va ramasser avant de filer à l’aéroport, prévoyez donc large. Je l’ai vécu une fois et si je n’avais pas eu une valise cabine et un billet sur mon téléphone, je ratais mon avion ! Environ 20$ le trajet, avec le pourboire inclus. Il existe des bus encore moins chers qui eux se prennent au niveau de la gare centrale. Ils partent à horaires réguliers, ont souvent le wifi à bord. C’est là un trajet direct mais il faut avoir le courage de s’y rendre. C’est la solution que ma fille quand elle vivait là-bas utilisait souvent.
– Le métro : c’est ma grande nouveauté, je n’avais jamais eu le courage de le faire avant et je le regrette vivement. Mon hôtel se situait vraiment à 2 min d’une station de métro donc forcément ça aide un peu. Il nous a fallu presque une heure mais le dimanche nous avons pu nous asseoir très vite et le voyage s’est passé très vite. Aucune difficulté pour trouver la bonne station où descendre, seules des personnes avec des grosses valises descendaient, il suffit de suivre le mouvement 😊. Ensuite on reprend un train qui emmène aux terminaux. Comptez quand même bien 15 minutes en plus, le trajet est plus long que je ne le pensais. Et là on arrive directement dans le terminal où vous devez embarquer. C’est vraiment hyper simple. Le prix est celui d’un ticket de métro soit 2$75 si vous avez une carte et 5$ pour le trajet final pour l’aéroport. C’est à prévoir d’ailleurs : si vous prenez (ce que je vous conseille vivement) une metrocard à recharger, pensez à avoir les 5$ en question dessus pour ne pas faire la queue à l’arrivée du métro. Je pensais qu’il fallait des tickets spéciaux comme en France, j’ai donc fait la queue sans raison pour finalement juste recharger ma metrocard de 10$ pour mon fils et moi-même. Je ne sais pas si c’est très légal mais j’ai une seule carte que je passe ensuite à mes enfants pour qu’ils passent le tourniquet à leur tour. Je pense que ça doit l’être parce que je l’ai fait devant le monsieur en charge d’aider les touristes un peu paumés et qu’il ne nous a rien dit du tout. Pour info, depuis que je vais à New York, je n’ai jamais vu aucun contrôleur dans le métro, je n’ai que très peu vu des personnes frauder aussi tu me diras 😊. Il y a aussi très peu de guichets avec des personnes vivantes dedans pour vous aider et vous renseigner mais j’ai toujours trouvé un new-yorkais disposé à m’aider quand j’étais un peu paumée. Evidemment j’ai oublié de le préciser parce que c’est évident, ça marche aussi très bien pour aller à New York !
Je vais vous faire un truc sur le métro en général parce que là aussi il faut savoir deux ou trois choses pour s’y retrouver. C’est loin, mais alors très loin d’être simple, croyez-moi. 4 jours à New York et vous bénirez la RATP pour sa simplicité !

PS : toutes ces informations sont valables pour Newark ! Ce n’est pas un métro mais un train que vous devrez prendre jusqu’à Penn Station et ensuite vous rendre à votre hôtel ou autre logement. Et le taxi est plus cher, logique puisque l’aéroport est plus éloigné de la ville. 

Running - Montres Connectées