Fun : mes bonnes adresses à Boston

Parce qu’il n’y a pas que le marathon dans la vie, y a les pizzas, les cupcakes, les musées et le ciné aussi !

 
Boston est la ville historique des US par excellence, elle vaut donc le coup qu’on s’y arrête un peu et pas uniquement pour le marathon. Quasiment chaque maison du centre historique a une histoire ! Et pour les coureurs, aucune excuse, le parcours fléché qui vous emmène d’un lieu historique à un autre s’appelle le Freedom Trail ! C’est bête comme choux, il suffit de suivre la ligne sur le sol pour traverser la ville à la découverte des monuments importants.

 

Question restaurant la ville est connue pour ses oysters bar qui pullulent. Il se trouve que personnellement à partir du printemps je ne mange plus d’huîtres, je les trouve trop grasses… Mais ne repartez pas sans avoir goûté la clam chowder, une soupe aux palourdes dont un seul bol pourrait vous suffire à courir un 100 miles tellement elle est riche mais franchement c’est délicieux ! Bon, pour le homard, évidemment ne vous attendez pas à du homard bleu breton mais il se laisse manger sans problème et ils le servent toujours décortiqué !

 

IMG_20160416_021014Du homard, des frites, du ketchup… la base quoi !

La meilleure pizzeria de la ville

Regina est une institution. Le cadre à lui seul vaut le déplacement… Entre les flics américains au comptoir qui viennent faire leur pause, la nappe à carreaux, les verres géants pour accueillir les boissons gazeuses, c’est toute l’Amérique dans votre assiette et elle est délicieuse !

Autre pizzeria située sur la zone portuaire, non loin du Musée d’art contemporain de la ville, Le Babbo sur laquelle nous sommes tombés par hasard. Rien que la salle vaut le déplacement ! C’est super calme, les pizzas sont à tomber, les antipasti aussi. Bref un grand moment et plutôt abordable par rapport à la prestation.

P1030313

 
Les meilleurs cupcakes de la ville sont chez Sweet. Adorable salon de thé situé dans le centre historique, vous allez adorer. Et comme vous aurez couru 42 km, aucune raison de vous priver ! Comble de bonheur, vous pouvez acheter uniquement la crème… même si leurs biscuits sont d’une légèreté incroyable.

 

IMG_20160419_151817
A ne pas rater !

 

L’aquarium de la ville vaut le détour. Vous pourrez y vivre une expérience incroyable puisqu’un bassin permet de caresser les raies et les requins d’une espèce végétarienne cela va s’en dire. La salle de cinéma 3D projette toute la journée de superbes documentaires animaliers et si vous allez en mer voir les baleines avec eux, sachez qu’ils remboursent les billets si jamais elles ne sont pas au rendez-vous.

A faire aussi absolument mais vous ne devriez pas le rater, le Quincy Market avec des dizaines de corners proposant la cuisine du monde entier et locale évidemment.

 

Si vous n’aviez qu’un musée à faire...

 

Le Isabella Stewart Garden Museum est un lieu incontournable à voir absolument. Cette maison particulière fut construite sur les bases d’un plan de maison renaissance vénitienne pour y abriter la collection privée de la propriétaire connue pour ses excentricités. C’est un joyeux capharnaüm organisé autour d’un jardin intérieur adorable. On passe de primitifs italiens à un autoportrait de Rembrandt en passant par des impressionnistes français. Même si vous n’êtes pas amateur d’art, le lieu vaut la peine d’être vu pour tout ce qu’il illustre de la vie du début du 20ème siècle, de cette époque où les riches américains faisaient tout pour être à la « hauteur » de la vie européenne.

 

Le musée Fine arts de Boston est aussi très beau à voir et de taille suffisamment raisonnable pour s’envisager en séance de décrassage. Il est à l’américaine avec des salles couvrant toutes les grandes périodes historiques, avec des meubles et une collection de pièces antiques incroyables tout en restant hyper didactique. Il y a mon Gauguin préféré aussi !

 

Pour briller dans les dîner…

En 2007, l’astronaute Sunita Williams, effectua le parcours du marathon en orbite, à 300 km d’altitude, à bord de l’ISS (Tim Peake a renouvelé l’expérience en 2016 pour le marathon de Londres cette fois). Et en 1980, Rosie Ruiz fut accusée de tricherie. Elle avait tout simplement pris le métro pour finir le marathon en 2h31 !

 

A voir ou à revoir
Ralph, film canadien de Michael McGowan (2004), raconte l’histoire d’un adolescent qui décide de participer au marathon de Boston pour faire un miracle : sortir sa mère du coma. C’est le Billy Elliot de la course à pied, film à voir avec ses enfants pour leur donner envie de se lancer !