Run : Trouver un sponsor !

Il ne s’agit pas dans ce sujet de vous donner les adresses des personnes qui pourraient vous financer mais de vous donner des pistes pour vous aider dans ce qui est, croyez-moi sur parole beaucoup plus compliquer à faire que de courir n’importe quel ultra de part le monde !

 

J’ai eu dans ma vie à financer 2 gros projets sponsorisés : mes 7 marathons sur 7 continents en 80 jours et mes 4 déserts. Cela n’est pas rien… Entre les voyages et les inscriptions ça coûte très cher ! Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, à l’époque j’étais une totale inconnue… Voici donc quelques pistes pour vous aider, résultats de mon expérience.

 

– Définissez votre budget de façon précise pour savoir très exactement où vous allez. Si vous êtes dans le flou, votre interlocuteur le sera aussi. Pensez à tous les faux frais inhérents à un déplacement à l’étranger par exemple : visa, nuit d’hôtel, taxi… ça peut aller très vite. Mais prévoyez toujours un budget « low coast » au cas où… Pour être sur que votre rêve ne tombe pas à l’eau. Pour vous donner une idée concrète, j’avais un budget avec vol direct et un budget avec vol découverte du monde… Pour être très honnête, je me suis toujours retrouvée à découvrir les aéroports du monde ! Le plan B, toujours envisager le plan B ! Tiens j’y pense, il faudra que je fasse un article un jour sur comment limiter les risques de perte de bagages quand tu prends 4 avions pour aller à un départ de course…
– Préparez une présentation précise de votre projet sous un format informatique mais aussi papier. Ne rêvez pas, personne ne lit une présentation de 25 pages ! Alors économisez-vous, ça ne servira à rien, 2 ou 3 pages max. Vous devez également préparer un document qui tient sur une seule page, genre lettre de motivation, qui servira de base pour vos échanges futurs avec les personnes susceptibles d’être intéressées par votre aventure. Vous présentez le projet et les retombées possibles. Et pensez à la version parrainage avec des niveaux : parrain d’or 2000€, parrain d’argent 1000€… Et ainsi de suite.

 
– Commencez la communication autour de vous en contactant les journalistes locaux qui cherchent souvent des sujets à traiter. Pensez à toute la presse gratuite qui existe dans votre département comme le journal de votre ville, de votre conseil général. Croyez-moi sur parole, vous seriez surpris d’apprendre le nombre de personnes qui les lisent ! Et la PME qui va vous aider est plus intéresser d’un article dans le journal local que dans un journal national.

 
– Bien entendu vous n’y couperez pas, mais une page facebook, un compte twitter, instagram et j’en passe sont indispensables.  Cela peut vous permettre de vous passer d’un blog personnel, pas toujours facile à mettre en place. Si vous n’assurez pas de ce côté-là, lancez un appel à votre entourage, il y a forcément un ado branché dans le secteur qui pourra vous aider ! Créer un blog propre et présentable se fait très facilement.

 
– Pour contacter le maximum d’entreprises susceptibles de vous sponsoriser, pensez à vous rendre dans les chambres de commerce de votre département. Elles tiennent à votre disposition des fichiers à jour avec les adresses courrier et mail de toutes les entreprises locales. N’en excluez aucune parce que comme le dit si bien l’adage, les petits ruisseaux font les grandes rivières. Il est beaucoup plus facile de trouver des fonds auprès d’entreprises à côté de chez vous qu’en visant les grands groupes qui ne l’oubliez pas reçoivent des dizaines de demandes par mois. Et c’est encore plus vrai pour les équipementiers !

 
– Pour votre équipement justement, pensez plutôt à la boutique de votre ville plutôt qu’à la grande marque qui vous chausse. C’est d’ailleurs cette ligne dans votre budget qui disparaîtra le plus rapidement. Les dons matériels sont faciles à trouver.

 
– Activez votre réseau et surtout celui de vos amis. « Ratissez » large, n’hésitez pas une seule seconde à aller toquer partout. Pensez, si vous n’en avez pas déjà, à toujours avoir une carte de visite sur vous. C’est idiot dit comme ça mais si vous rencontrez quelqu’un d’influent dans le train, dans le métro, le fait de lui donner votre carte entraîne souvent qu’il fera de même pour vous et vous pouvez ainsi récupérer son adresse mail personnelle. Et n’hésitez pas à frapper à la porte de votre patron, le sponsoring est déductible des impôts à hauteur de 60%. C’est plus sur que le Panama en ce moment…

 

– Ayez des idées originales ! Puisque les dons en nature sont souvent plus faciles à obtenir, pourquoi ne pas organiser une loterie ? 2 repas au meilleur resto de votre ville, une nuit dans un relais & châteaux du coin, un panier gourmand… C’est une bonne idée pour faire de la com autour de votre projet, d’attirer la presse et de récolter des fonds. Les gens donnent plus facilement 5 ou 10€ s’ils ont l’espoir de gagner un truc en échange.

 

Si vous avez des idées, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires pour aider les copines ! Personnellement j’ai toujours refusé de faire appel à mon entourage pour financer mes courses, c’est contre mes principes. Soit je trouve des sponsors, soit je ne pars pas, du coup mon gros projet 2016 est tombé à l’eau. Je suis la seule coupable parce que je n’ai pas mis l’énergie que j’avais mise pour les 2 premiers. J’estime qu’il faut environ un an pour trouver les fonds pour le type de projet qui me botte, ce n’est pas rien. Mais je suis la preuve vivante qu’on peut être une totale inconnue, une fille qui ne gagne pas mais qui a quand même réalisé ses rêves et qui reste à ce jour la seule française à avoir couru sur les 7 continents et à avoir son nom dans la liste des 4 deserts…