Fun : Royauté et course à pied font décidément bon ménage !

C’est en entendant une chronique radio de mon cher collègue Samuel Etienne et surtout en lisant les réactions de nombreux collègues runners sur son mur FB que j’ai eu l’idée de vous présenter aujourd’hui un nouveau membre du club très fermé des VIP coureurs.

Apparemment le fait qu’une personnalité publique, qui a des ambitions politiques suprêmes à savoir diriger notre pays, court le marathon a l’air d’être important pour beaucoup d’entre vous. Je vous ai donc trouvé le candidat idéal : Louis de Bourbon ou Louis XX pour ceux qui le connaissent déjà. On quitte la noblesse d’opérette et de farces et attrapes de Pippa pour arriver enfin à la vraie, celle qui pendant des siècles a fait l’Histoire de la France. Ok, il faut qu’on oublie la République pour en revenir à la royauté mais le gamin veut instaurer une monarchie démocratique versus Espagne, alors on ne verra pas trop la différence non plus. Ça nous fera juste une élection de moins et comme de toute façon, il y a de moins en moins de monde à y aller, on a tout à y gagner. Et ça nous fait 2 dimanches de plus où on peut aller courir sans culpabiliser tous les 5 ans. Franchement pensez-y ! S’il s’inspire du modèle espagnol, ce n’est pas par hasard puisqu’il a grandi là-bas et que franchement il a vraiment un physique ibérique… « ma que viens dans mon hacienda, yé vais te montrer mes banderillas »…

mail.google.com_1
Même le Fig Mag vient de lui consacrer sa couv !

Parce que l’Espagne est surtout la raison de toute l’histoire et même l’Histoire avec un grand H. Alors pour tous ceux qui dormaient en classe (et ils sont nombreux, je le sais, je le sens !) ou ceux qui ne regardent pas Stéphane Bern à la télé, préférant aller fractionner, une petite séance de rattrapage s’impose. On va faire très simple pour ne pas perdre tout le monde… Il y a aujourd’hui 3 familles qui revendiquent le trône de France (quoi ? vous jouez bien à l’euromillions vous ! ben la proba est la même !) :
– Les Orléans
– Les Bourbons
– Les Bonapartes

images (4)
A gauche les Orléans (Jacques), à droite les Bourbons… tout le monde a compris là ?

Pour ces derniers, j’imagine que vous l’avez compris, descendants de Napoléon, ils veulent donc son trône qu’il s’était auto-attribué. On ne va pas développé, parce que ce sont surtout les deux autres qui nous intéressent. Les Orléans, vous les connaissez surement puisque le fameux Comte de Paris en était le plus fier représentant. Et n’allez pas croire qu’il n’ait pas compté dans l’histoire parce qu’il est de notoriété publique aujourd’hui que De Gaulle l’aurait bien mis à la tête du pays après lui. Ils ont eu comme roi régnant sur le trône de France dans leur généalogie Louis XIII et le dernier Louis-Philippe. Mais, parce qu’il y a forcément un mais, on leur reproche aussi d’avoir (enfin leur représentant à l’époque) voté pour l’exécution de Louis XVI… Forcément pour l’ambiance des repas de famille, ça n’aide pas… Comme quoi vous le voyez GOT n’a rien inventé… Aujourd’hui à la tête de la famille, nous avons Henri VII ou d’Orléans, qui avait été destitué par son père fut un temps avant d’être remis sur le trône fictif.

En face, nous avons donc les Bourbon qui eux ont une tripotée d’ancêtres couronnés donc le plus célèbre d’entre eux, j’ai nommé le fameux roi Soleil, Louis XIV, le mec qui habitait le château de Versailles ou pour les runners, le départ du 50 de l’Ecotrail et l’arrivée du fameux Paris Versailles (ça c’est pour réveiller tout d’un coup l’intérêt des coureurs que je sens avoir perdu depuis 6 lignes…). Louis voulant étendre son influence sur toute l’Europe a envoyé un de ses héritiers directs sur le trône d’Espagne vaquant à ce moment-là. Donc pour résumer, si on raisonne en lignée la plus directe, c’est lui qui gagne au jeu du trône perdu. Mais, parce qu’il y a toujours un mais dans l’histoire, un traité (Utrecht en 1713) interdisait le retour de la famille des Bourbons sur le trône de France, traité que bien entendu les descendants et Thierry Ardisson contestent aujourd’hui.

Bref tout ça pour dire que nous avons donc un héritier, plutôt mignon, qui vient d’avoir 41 ans et qui voudrait bien qu’on lui rende son fauteuil. Il faut dire que le pauvre (et là c’est la minute triste du texte et pas second degré du tout hélas…), a eu une enfance un peu compliquée. Il n’était pas l’héritier direct mais le second sur la liste. Son grand frère est mort à l’âge de 11 ans dans un accident de voiture aux côtés de son père, Alphonse de Bourbon. Et là, croyez-le ou pas, il héritera finalement du titre à la mort prématurée de son père suite un accident de ski qui l’a décapité… Cela s’est d’ailleurs passé là où je pars dans 8 jours, dans le Colorado. Alphonse est un fou de sports en tous genres dont le ski qu’il pratique à très haut niveau. Lors du repérage d’une piste à Beaver Creek, pour les championnats du monde, un câble pas signalé et pas au bon endroit évidemment lui sectionne le cou mais ne le tue pas immédiatement. Il mourra quelques heures plus tard… Je vous jure que l’histoire est vraie…

images (2)
Si c’est pas des yeux de Chimène ça…

Louis va grandir à l’abri en Espagne, se marie avec une vénézuélienne roturière mais plutôt riche avec qui il a eu 3 enfants, Eugénie, Louis et Alphonse. Il bosse dans le domaine bancaire à Madrid maintenant mais surtout et c’est pour ça que je vous en parle aujourd’hui, c’est un fou furieux de sports comme son père : équitation, course à pied, hockey sur glace, natation, polo, voile… Il touche à tout et plutôt bien d’ailleurs pour un amateur. Il a bouclé le Raid Gauloise en 1997 et il a plusieurs marathons à son actif. Et comme je sais que vous aimez les chiffres et les temps, 2011 marathon de Paris 3h18, ce qui n’est pas mal non ?
Bon alors on dit Vive le Roi ou pas ?

marathon31
A l’arrivée du marathon de Paris ! Même pas fatigué le gars…

Ps : pour la petite histoire, je vis à Bourbon, juste à côté des restes du château où sa famille a vu le jour il y a des siècles, château qui appartient aujourd’hui à la Fondation de France, qui gère le patrimoine des Orléans, ses concurrents directs. C’est bon, vous avez suivi ?

Pss : l’allusion à Ardisson est on ne peut plus voulu puisqu’il est un des plus fervents défenseurs de la cause de notre Louis XX à qui il a même consacré un livre.