Test : NIKE ZOOM VOMERO 10, plus tranquille que ses ancêtres

Foued (a.k.a : Bled Runner), dont nous reparlerons bientôt en d’autres circonstances, est, certes, plus, aujourd’hui, un amoureux des grands espaces désertiques que du bitume francilien. Il n’en a pas moins accepté de tester (son passé d’athlète piste / route nous intéressait) la dernière mouture d’un grand classique de la marque au Swoosh, la VOMERO 10. Son avis :

Z 6« Un avis … variable suivant la durée et la distance.

La Vomero 10 est une chaussure à la semelle très amortie, une bonne chaussure sans conteste, qui satisfera essentiellement les coureurs « loisir » pour des durées d’entraînement de 45’ à 1h00 et sur des distances d’une dizaine de kilomètres. Trop lourde et manquant de précision dans le guidage du pied, le fractionné ne sera pas sa séance préférée.

Z5Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand j’essaie une paire de chaussure je le fais en 2 temps. D’abord, 1) le côté esthétique et statique. Si vous aimez les couleurs flashy vous serez gâté. Les couleurs sont vives et annoncent l’été, un petit rappel sérigraphique vous indique le nom du modèle (vous pouvez opter pour une version aux couleurs plus discrètes si vous le souhaitez). Le poids mesuré est de 300 grammes pour chaque pied en taille 44. À l’enfilage, on sent le maintien du pied assuré par la couture de la languette qui forme un chausson bien enveloppant. La semelle intermédiaire (première de propreté) en Ortholite ajoute de l’amorti à la celui de chaussure et contribue à l’aération du pied.

Z4Les lacets ne sont pas fuyants et gardent leur serrage initial. Par contre, question longueur c’est un peu juste,  il manque un à deux centimètres pour qui veut faire un laçage différentdu classique nœud ou double nœud.

Pour accentuer le côté « sportif », l’empeigne en flymesh comporte un dessin sur le dessus du pied qui laisse croire à des types de tissus différents mais en fait juste une sérigraphie. L’aération reste moyenne pour un usage supérieur à 1H00 mais bonne sur courte distance.

2) le côté dynamique : dès les premiers kilomètres, cette chaussure qui comporte un amorti sur toute la longueur du pied, se révèle très confortable et légère malgré le poids affiché. On ressent d’une manière bénéfique le crantage et l’élargissement de la semelle sur l’avant du pied. Par contre le corollaire d’un amorti important c’est une sensation de flou dans le guidage de la foulée.

Z3Cependant une solution existe pour ajuster l’amorti à votre goût / poids / type de foulée / type de séance : remplacer la semelle intermédiaire, qui est la cause de ce « flou » par une orthèse (réalisée par un podologue ou pas) un peu plus adaptée à la forme de votre pied. On y gagne nettement en nervosité et en temps de réponse.

Un coureur lourd sera sans doute plus à l’aise que moi avec cette Vomero 10, dont il appréciera le confort d’amorti. Pour ma part, je la réserve à des footings tranquilles et d’une durée inférieure à une heure. Le drop de 12 mm est très important et perturbera inévitablement les coureurs habitués à la foulée médio-pied ».

Prix : 150  € (on la trouve en solde à 105 € en ce moment).

Drop : 12 mm