Fun : le jetlag de Pop in the City

Pop in the City fait partie de ces nouveaux concepts qui fleurissent un peu partout en ce moment qui cherchent à nous faire bouger différemment. Fred Brossard remballe ton fiel et ton venin, point de boue ni de farine colorée ici mais plutôt un concept de chasse au trésor hyper ludique avec des challenges à réaliser, des défis sportifs certes mais aussi culturels, artistiques, solidaires ou même extrêmes. Ça se termine par un diner, une soirée et la fête jusqu’au bout de la nuit pour les moins crevées… Parce que la blague dure quand même 8 heures en moyenne. Tout cela se déroule dans une ville en Europe, par équipe de 2 et pour le moment, seules les filles ont le droit de participer. Alors oui on peut parler de course puisque plus on réalise de challenges, plus on gagne de points et pour cela il faut courir d’un point à l’autre de la ville avec son road book en main. En tout cas le concept plait puisqu’il y a en moyenne 500 femmes au départ de chaque édition.

20150505_213502
Histoire d’offrir un autre format et surtout d’inviter les garçons, Pop in the City a lancé le concept de jet lag que je suis allée tester, profitant d’un passage à Paris. Le principe là est le même, une chasse au trésor mais le but est de nous faire découvrir un quartier de Paris avec sa culture, ses habitants, leurs traditions, le tout en 1h30 avec là aussi ensuite ateliers, soirée et fiesta. Avec le thème de l’Inde forcément ça a fait tilt pour moi et je me suis donc retrouvée telle une aventurière au 104, lieu tout bonnement incroyable. Déjà pour moi aller dans le 19ème c’est l’aventure… Le 104 est un endroit où se réunissent danseurs, acrobates et j’en passe pour répéter, s’entraîner. Il y a des salles de ciné, bref c’est un lieu culturel cosmopolite par excellence. J’ai eu la bonne idée d’arriver un peu en avance et j’ai adoré regarder les danseurs enchaînés des figures qui restent toujours du domaine de l’abstrait…

IMG_20150505_202130

IMG_20150505_204313

Mange, prie, aime…

Revenons-en à notre jetlag ! Je vais faire équipe avec Elodie qui travaille comme moi pour Vital. C’est finalement la première fois que nous allons passer autant de temps ensemble à crapahuter dans Paris et c’est une super expérience pour faire connaissance. On nous remet un bracelet orange pour nous baguer comme des pigeons, quelques recommandations, un road book avec nos « challenges » à réaliser et le départ est donné. La volière se vide en un instant, 220 filles et 30 garçons prennent leur envol ! Le principe est simple : nous avons des « épreuves » à réaliser et ça va de la découverte d’un temple hindou en plein Paris à l’exploration d’une épicerie pour trouver deux ou trois produits locaux en passant par la composition de pâtisseries traditionnelles ou la traduction d’une phrase en hindi. Franchement c’est super marrant et je me dis qu’en équipe de 3 ou 4 filles (on peut aller à 6 pour ce format) on doit encore plus s’amuser. Mais cela va plus loin qu’une simple balade dans Paris…

IMG_20150505_205813

IMG_20150505_205800

Avec Elodie on bavait devant la vitrine…

Découvrir ces quartiers de Paris qui vivent à l’heure d’un autre pays c’est juste fascinant… Dès qu’on rentre dans une épicerie, on se retrouve en Inde (où j’ai eu la chance d’aller trainer mes baskets un jour), les odeurs, la langue tout est là. Les magasins de saris tous plus beaux les uns que les autres sont aussi au rendez-vous. Il faut reconnaître aussi que les gens sont adorables et jouent le jeu. On découvre aussi la complexité d’un pays avec des langues tellement différentes qu’ils ne savent pas lire une phrase hindi s’ils sont tamouls… Un peu comme si on essayait de faire lire du breton à un marseillais… En ces temps mouvementés apprendre à connaître l’autre, c’est une rudement bonne idée je trouve ! Après avoir rempli notre mission, nous rentrons au 104 où nous attend notre récompense, des petits bracelets indiens qui seront du plus bel effet cet été à notre poignet et plus facilement sortable qu’une médaille !
Je n’ai pas pu rester jusqu’au bout à mon grand regret parce qu’un cours de danse made in Bollywood était au programme. Franchement je ne vais pas vous mentir, j’ai adoré le concept et j’ai bien l’intention de m’organiser pour revenir avec des amies ou avec ma fille. Et vu la vitesse à laquelle ils remplissent les inscriptions, je ne suis pas la seule. Petit conseil : on pense à charger son portable avant de partir parce qu’il faut pouvoir faire des photos, surfer sur google (la déesse de la fortune je ne connaissais pas son nom !) et regarder un plan. Un de nos regrets est d’être parties sans argent alors que les pâtisseries indiennes nous tendaient leurs bras bien gras ! Ne faites pas la même erreur que nous, ce serait dommage ! Cela m’a donné en tout cas encore plus envie d’aller tester le grand format en tout cas.

Pour vous donner une idée des challenges à relever, en exclu un exemple sur l’édition de Bruxelles prévu en septembre :
Sport : se faire guider par un chorégraphe de danse classique exigeant au Conservatoire de Danse Studio Maison Béjart
Art : s’essayer au light painting, une technique de prise de vue photographique, avec le talentueux street artist Eyes-B. Ce challenge se déroulera à l’Allée du Kaai, une zone d’action spontanée destinée à encourager les projets sociaux, culturels et sportifs dans le quartier.
Culture : rivaliser de créativité dans un combat des chefs autour du chocolat orchestré par Laurent Gerbaud, chocolatier passionné, dans son atelier.
Extrême : se jeter en tyrolienne depuis l’Atomium, le rêve de tout bruxellois !
Solidarité : disputer un match de HandiBasket avec l’association Le 6ème Sens pour sensibiliser au handicap

Les prochaines dates des jetlags :
– Shanghai le 13 juin
– Dallas le 4 juillet (pour fêter l’indépendance des USA)
– Jericoacoara le 10 septembre
Tarif : 20€ la soirée

Les prochaines dates des Pop in the City :
– Nantes le 27 juin
– Bruxelles le 26 septembre (attention quasi complet déjà)
Tarif : 195€ par personne diner et soirée incluse, 160€ sans.
Toutes les infos sur le site : www.popinthecity.com